Festival punk and disorderly 2006-02-06

1)Impressions générales sur le festival et le séjour à Berlin, anecdotes, commentaires….
romain : il faisait froid. On avait un appart sympa mais ça a pas duré assez longtemps.
Niko punkahontas : Retour à Berlin pour la 3eme fois pour le P&D. L'hôtel était carrément bien et pas cher. L'ambiance top. Le festival toujours aussi bien foutu dans la grande salle et toujours aussi merdique dans la petite salle. Pleins de gens de partout (Grèce, Belgique, Angleterre, Suède, Norvège, Espagne, Italie, USA, ...) Pleins de têtes connues. Un son de merde en bas (Anecdote : Il parait que le gratteux de Discipline a voulu exploser la gueule du sonorisateur !!! Quand tu vois la taille des bébés de Discipline ...)Le son était pas trop mal a l'étage et sur scène c'était une horreur ! Pour resumer le truc : Dommage que les Français soit trop c... pour faire un truc pareil chez nous sans embrouilles de merde. Quand on voit comment ça ce passe a Berlin avec des gens de partout, je suis sur que tu fais la même chose en France avec 10 fois moins de gens ça finis en bain de sangs avec des punks, des skins, des fafs, des keufs, des teuffeurs, des RG, ... Dommage pour nous. Comme le disais un pote Français la bas : "Quand tu fais un concert a l'étranger et qu'il y a une merde, c'est un Français qui l'a provoqué 9 fois sur 10
Aurélie : j'avais peur d'être malade tout le temps et d'être un boulet pour les soûlots qui m'accompagnaient mais en fait tout le monde est tombé malade quasiment à part moi… enfin, passer 5 jours 24hsur24 avec des gens, c'est difficile, j'ai du mal, je suis pas assez sociale. La ville m'a plu au niveau rock'n roll et vie (bouffe à gogo pas chère, mentalité agréable) mais j'ai pas aimé le froid glacial et la laideur des bâtiments. Le festival était assez bien organisé avec des endroits pour se reposer, un improbable monsieur pipi, de la bouffe variée (dont des choix végétariens) et une mezzanine qui permet de profiter du spectacle des groupes mais aussi du public en mouvement. Je n'ai pas aimé la brutalité des vigiles avec un punk qui a fini dans la neige, endormi dedans avec tout le monde qui s'en branlait, je ne sais pas s'il serait pas mort si je l'avais pas réveillé. Je n'ai pas non plus aimé les sponsors du festoch et le son pourri. J'ai bien halluciné sur les punks allemands ultra lookés et sur ceux qui ont passé les trois soirs à ronquer dans des canapés sans voir un seul groupe. J'ai gardé un bon souvenir de l'ensemble, malgré une impression de bal des anciens assez forte. Je remercie les gens qui m'ont permis de venir là et je salut tous ceux qu'on a vu là bas. Si vous chercher à aller à Berlin, contactez moi je vous donnerais des contacts et conseils utiles…
2) jeudi 26 janvier, opening night : turbo lovers, towers blocks, chemical chaos
romain : tower blocks c'était bien, le seul groupe pour lequel j'y ait été. J'ai pas vu le premier groupe.
Niko punkahontas : Leur bar a l'entrée du squat est excellent (mais il faut vraiment que les Allemands arrêtent avec leurs têtes de cerf empaillées partout !!!). Donc, petit apéro avant les hostilités dans un bar quasiment vide. Petite promenade a Check point Charly pour les fans de guerre du groupe et retour apéro avant le concert. Putain, le bar est bondé. On retrouve du monde partout, des connaissances et de nouvelles rencontres. Y a pas a dire, la bas tu arrives tu connais personne, tu repars tu connais la moitie des gens. Trop bien. Apres quelques bières direction la salle. Turbo lovers joue déjà. Encore un groupe Allemand parmi tant d'autre. C'est bien foutu, ça tape bien, ils rigolent, c'est conviviale. Mais il y a pas l'originalité qui fait qu'un groupe se démarque des autres du même style. Enfin, Tower blocks. J'avais pris une claque l'année dernière, la même cette année. Tout est bon chez eux. Vivement la version vinyle du 2eme album (sortie dans 1mois 1/2) et puis pour finir ma découverte de l'année dernière aussi : Chemical chaos !!! Ca fait du bien un bon groupe anarcho qui a fait fuir tous beaucoup de neusks du public. J'ai rien contre la oi (au contraire !!) mais ça fait du bien d'entendre de l'anarcho-punk et de voir un public plus keupon. (Encore qu'avec ma coupe de cheveux je suis mal placer pour dire ça !). Sortie pipi, une bière et une marche a pied par moins 70 (au moins !) en compagnie d'un suédois a 3 grammes (comme moi) qui parle qu'en anglais et que je réussi à abandonner lâchement a un kebab. Ouf !
Aurélie : je n'ai vu que tower blocks, c'était vachement bien, bonne oi rentre dedans. Ça aurait été parfait si un con m'avait pas vidé sa bière sur la tête en se battant et qu'un mini discipline bedonnant m'avait un peu laché la grappe
After au wild at heart, assez déçue par l'artwork assez kitch et l'ambiance pas si rock'n roll, mais je suis crevée (comme tout le monde) et voilà qu'un con me vide s bière sur le futal. C'est la soirée. J'étais contente d'aller me coucher.
3)vendredi 27 janvier :
petite salle :
Aurélie : j'ai pas réussi à y rentrer de la soirée.
. ultimo asalto
niko p : Les camarades de petit dej ouvrent le bal avec un départ en fanfare, une chute de tension au milieu et un final qui me laisse sur ma faim. Franchement je m'attendais a mieux. Je sais pas si ça vient d'eux ou du public encore frigorifié mais il faudrait que je les revois pour être sur.
. SS-kaliert
niko p : Eux je les avait loupé l'année dernière et je m'étais contente de leur EP. Ca commence a fond. C'est rentre dedans comme j'aime. C'est fort, c'est bien. Tiens, c'est le même que le 1er morceaux, non ? oui ! A bah non. Ca ressemble. Ca tourne toujours pareil. C'est trop long. Je retourne au EP il est plus court
.moped lads
niko p : J'ai réussi a entrer dans la salle pour les 2 dernières chansons. Ca avait l'air bien mais la petite salle devient invivable !!!
. disturbance
niko p : J'arrive pas rentrer !!!! Arghhhhhhh !!!! Ils sont tous grands et font tous 120 Kg !!!!!!!!!!!!!!
. toxpack
niko p : La j'essaye même pas de rentrer, ça m'intéresse pas. Dejà vu.
. disorder
niko p : Putain fais chier, obliger d'écouter sans voir. Re-arghhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
. defiance
Vu leur prestation a Roubaix la semaine d'avant le P&D j'y vais pas. Apparemment c'était bien mieux que dans le nord. Une petite pensée pour le 4eme Défiance toujours a l'hosto dans un état grave.
. germ attacks
niko p : J'en peux plus

grande salle :
. stomper 98
romain : c'était bien mais le son était tout pourri, on entendait pas le sax, et c'était trop court car ils jouaient en début de soirée.
niko p : Encore un groupe Allemand comme tant d'autre. C'est le début, j'en profite pour faire les stands et le tour des popotes !
Aurélie : son pourri mais et agréable et frais.
. chon gen
niko p : Ca a pris un coup de vieux mais ça fais bien plaisir de voir un groupe que j'écoutais il y a 15 ans ! J'ai pas décoller durant tous leur set. J'ai repris un coup vieux là. Vite une bière
Aurélie : je me souviens pas trop mais c'était bien, pas mal pour des vieux :
. red alert
romain : c'était pas mal
niko p : Ouais, ça aussi ça a vieillis. Ou alors c'est moi !
. 999
niko p : J'étais ou ? Je m'en rappelle plus
. discipline
romain : ça tue sa mère. Dommage qu'ils aient eut des problèmes de son au début qui ont tout gâché. Ils ont pas fait assez de morceaux du dernier album dont " strenght to live "
niko p : Le groupe de la soirée. Même avec un son pitoyable c'est terrible ! Ca rentre dedans, c'est bien fait, ça tape ou il faut. Le public pars au quart de tour. Ca réchauffe bordel !
Aurélie : j'attendais ça avec impatience et j'ai été déçue, beaucoup de temps perdu à cause du son et pas de " strenght to live " ni de " last of the hippie " 9 je retiendrais par contre la première groupie que j'ai jamais vu dans un concert punk, qui c'est jeté au cou du chanteur et a bu dans sa bouteille avec émotion. Quelle rigolade !
. lokalmatadore
romain : c'est nul comme die kassierer mais chaque année c'est la même chose
niko p : Les stars locales avec tous leurs fans. Football, bier und alcool !!!!!!!!!! C'est marrant que ce groupe ne marche pas chez nous car c'est bien festif
Fin de soirée, retour en taxi (la classe !!!) Une bière a l'hôtel et dodo
Aurélie : un de ces groupes allemands gras et lourds que les allemands adulent et que toutes les autres nationalités présentes regardent avec étonnement. On est parti avant la fin et je me rappelle même plus où on a fini

4) samedi 28 janvier :
petite salle :
niko p : On va faire simple et concis : J'y ai pas mis les pieds. Je voulais voir les special duties mais tant pis. Il parait que c'etait excellent !
. bovver boys
. sir Williams Hills
. judaville
. run like hell
. goldblade
romain : c'est toujours aussi bien, ils nous ont fait les morceaux du dernier album qui vient juste de sortir. Malgré que je sois malade, j'ai adoré. Le son était trop fort comme d'habitude dans la petite salle.
Aurélie : j'ai été agréablement surprise (mais il faut que le chanteur arrête de se prendre pour un bourreau des cœurs). Ils ont un look très rock'n roll mais musicalement c'est plutôt punk hardcore je trouve, avec un esprit rock'n roll, enfin c'est très original. Ils sont complètement barges et sautent dans tous les sens. Je pars néanmoins avant la fin pour voir deadline.
. special duties
. the porters
Aurélie : du punk avec de l'accordéon? J'étais un peu inquiète mais en fiat ça le fait carrément, l'instrument s'intègre parfaitement au reste. Excellent mais son trop fort
. the voice
. blaggers ITA
grande salle :
. sondaschule
niko p : J'ai bien fait de ne pas me presser pour arriver
. chemical chaos (remplacent blood or whiskey)
romain : ils nous cassent les couilles avec ce groupe de remplacement à chaque fois, quoiqu'ils aient beaucoup progressé par rapport à l'an dernier (ce qui n'est pas bien dur)
Aurélie : c'est pas terrible, je pense que le fait que le chanteur soit le roadie des last resort n'est pas étranger à ce succès. Enfin visuellement c'est intéressant, la chanteurse qui pourtant est motivée fait très timide à coté du chanteur qui escalade tout l'échafaudage des lumières. Un jour il va tomber et mourir il est vraiment cinglé.
. OHL
romain : c'était bourricot
niko p : En faisant les disquaires a Berlin j'en ai vu partout du OHL. Je connaissais pas donc c'est curieux que je les attends. D'entrée de jeu ça cartonne à fond. C'est brut, rapide, très bien foutu, ... Grosse découverte de ce séjour, un peu comme Rawside il y a 3 ans !! Y'a vraiment des bons groupes qui mériteraient d'être connu chez nous !
intro à base de lumière et de zique étrange, ils arrivent tout en noir, non mais c'est quoi ces gothiques ? en fait pas du tout, c'est du gros punk bourrin, avec un coté froid et mécanique. Les allemands sont complètement hystériques.
. bierpatrioten
niko p : Dernier concert de cette légende Allemande de la Oi. Même si les Français connaissent peu en Allemagne ils font toujours un carton. Gros set génial pour leur dernier concert. C'est bien, c'est propre, c'est joyeux, le public pars au quart de tour, Excellent !!! Une petite larme pour la dernière chanson. La fin d'un très bon groupe
. deadline
romain : c'était bien malgré que j'étais malade. C'est toujours bien deadline.
niko p : Bon, la je peux pas être neutre, c'est des potes. Même si j'avoue avoir était surpris à la 1ere écoute du dernier album (Trop propre, chant féminin trop accentué à mon goût), je l'écoute en boucle depuis un petit bout de temps. Préparatifs rituel en backstage pour Herve (Secret !!) et c'est parti ! C'est la 1ere fois que je les voyais avec cette formation mais ça booste toujours autant, que tu sois devant la scène, sur les cotes, au balcon ou derrière la scène ça remue à mort. Dommage que eux aussi aient subi la médiocrité du son !!! J'ai donc fait les 4 coins de la salle pour les photographier sous tous les angles mais c'est pas facile, ils ont trop la bougeotte !!! A la fin, l'avis était unanime : le son était pourris !!
Aurélie : je suis toujours très contente de les voir, ils sont très motivés malgré le plantage et le son pourri. Leur nouveau guitariste est adorable, un bout de chou qui prend l'air très méchant mais qui a l'air d'avoir 16 ans (en fait il en a 20)
. conflict
niko p : Putain, encore un groupe que j'adore ! Démarrage à fond comme d'habitude, pas de chichis, direct sur Carlo Guiliani. Mais c'est quoi ce bordel ? Y a pas de son au micro chant !!! Le public ne bouge pas, ça pars en couille et ça fout leur set en l'air. Enculé de sonorisateur ! Ils continue malgré tout et le son revient au milieu de la 1ere chanson. Dur de rattraper ce coup du sort (ou de quelqu'un d'autre !). Mais ça le fait quand même vachement bien
. the partisans
niko p : LE seul groupe a avoir eut un son correct ! Encore un groupe que j'aime beaucoup, et patati et patata. Très bon set, c'est la 1ere fois que je les voyais. C'est vachement bien sur scène
. SHAM 69
niko p : alors, ça va donner quoi ??? C'est génial. Tout y est, les chansons connues, le public, l'ambiance, ... Puis en milieu de set ça s'essouffle pour tomber dans ... l'ennui. Je préfère aller discuter avec les mecs de Streetmusic à leur stand.
Retour a l'hôtel après une hésitation pour finir au Kopi. Mais je suis trop naze. Arrivée a l'hôtel c'est Karaoké punk avec les suisses qui ont mis leurs skeuds. Aller en Allemagne pour finir au bar de l'hôtel a chanter du Troskids faut le faire !!
Aurélie : j'ai trouvé ça vraiment bien, mais j'ai vu que le début car j'ai du ramener mon mec malade à l'hôtel (le froid berlinois ne pardonne pas). Je crois qu'une malédiction veut m'empêcher de voir ce groupe.

5) dimanche 29 janvier
petite salle :
Aurélie : j'y ait rien vu, on est arrivé super tard
niko p : Bon, la j'ai un peu merdé sur l'ordre des groupes. Donc, je sais pas si c'est Analogs, Madlocks ou Urban reject ou the negatives mais y avait un groupe génial (Je pencherais pour the negatives mais sans convictions)
. urban rejects
. madlocks
. analogs
. j'aurais voulu
niko p : J'y vais sans plus d'envie que ça car leur album m'intéresse pas. C'est plus de la curiosité pour voir un groupe Français à l'étranger. En fait ça le fait carrément. Je pense qu'avec Fredz ils ont trouvé le souffle qui leur manquer pour que ce soit plus patate. Du coup je vais réécouter l'album en rentrant.
Et voila, c'est fini pour moi dans la petite salle. J'étais trop bourré à la fin pour aller voir Soifass. Je me souvenais même plus qu'ils jouaient. Et merde !!!
. stage bottles
. the negatives
. soifas
grande salle :
. emscherkurve 77
niko p : Et voila, on traîne et on loupe le 1er groupe !!!
. the varukers
niko p : Putain, on a vachement traîner j'ai vu que 2 morceaux !!
. dritte wahl
niko p : Y a j'aurais voulu a cote !!
. argy bargy
romain : c'était bien et j'étais plus malade. Ils bougent vachement sur scène, ils s'amusent, surtout Dalb.
Aurélie : on est arrivé vachement à la bourre mais heureusement on a pas raté argy bargy qui font un excellent set devant un public enthousiaste. J'ai vu leur seule date en France y'a pas longtemps et le public était amorphe, on est vraiment dans un pays de merde.
niko p : La je suis présent. Set carton comme d'habitude. Bien fait, bien travaille, excellent. A la fin je me retrouve avec un pote Allemand au bar et c'est le début de la fin pour ma présence physique et intellectuelle au P&D
. mark foggo
romain : mais que vient faire ce groupe de merde tous les ans dans un festival punk ? si ça continue l'année prochaine on aura droit à Marcel et son orchestre.
Aurélie : j'ai trouvé ça pas trop mal, pas si pouet pouet qu'on m'avait dit, mais c'était surtout pour voir Florian bourré danser le mosh pit dessus.
niko p : Je suis déjà trop bourré, je trouve ça très bien. Ca va pas !
. chelsea
romain : c'était pas mal mais je m'en souviens pas trop.
niko p : Vite, un endroit ou dormir : les canapés des backstages. Ouais !!
. business
romain : un peu trop de titres hardcore, ils ont encore changé de guitariste et ça l'a bien fait malgré que micky ne prenne plus de coke.
niko p : Je me réveille pour Business, je retrouve tout le monde, je reprend une bière et ça repars. Il faudrait que Business arrête de donner l'impression de vouloir avoir finis leur set au bout de 2 chansons. A part ça c'était génial
Retour laborieux a l'hôtel. Quelques bières avec les Belges et au lit
Ca fait 3 ans que je vais la bas pour le P&D et c'est toujours aussi bien. La programmation en donne pour tout les goûts, l'ambiance est géniale, la grande salle aussi. La petite est toujours trop petite. et puis il y a l'ambiance hors festival (les bars, l'hôtel, les disquaires, la ville, les squatts, ...) C'est le meilleur truc que j'ai fait à l'étranger jusqu'a maintenant.
That's all
Aurélie : c'était vraiment terrible, je n'ai pas été déçue. Mais bon c'est surtout les classiques qui fonctionnent, ce qui donne une impression assez étrange, comme si le groupe était condamné à jouer le même set jusqu'à la fin.
Voilà le lendemain on a fait les boutiques, assez chères et décevantes, puis retour en avion…

Compte rendu d'Hervé deadline :
On jouait sur Munster le vendredi soir, donc on a raté les 2 premieres journées et c'est bien dommage car on avait de supers souvenirs du dernier Punk & Disorderly auquel on était allé en 2003.
Berlin (ou plutot le quartier de Kreuzberg, car c'est là que tout se passe) est une de nos villes préférées. On a du y jouer une dizaine de fois et c'était chaque fois excellent. Qu'on joue dans un Squat, au Wild at Heart, au SO36 ou au Punk et Disorderly, il y a toujours une bonne ambiance et il ya toujours un bon bar ouvert après le concert pour y finir la nuit..... mention spéciale au Trinktoifel ou Franken.
Niveau bouffe, les meilleures pizzas et kebabs sont sur Oranienstrasse, la rue qui tue... c'est là que se trouve le SO36, le Franken et la meilleure boutique de disques d'Europe: Core Tex.
Cette année, il faisait très froid, genre moins 10 degrés, donc ça a limité les déplacements. On est arrivé à la salle le samedi vers 15h00, le temps d'installer le merch et d'attaquer avec les Bovver Boys, très bon groupe old school allemand. Ensuite, on tape la discute avec tous les amis qu'on a pas vu depuis longtemps et direction Bierpatrioten et OHL sur la grande scène, 2 groupes allemands qui obtiennent une super réaction du public. Arrivé 20 heures et c'est notre tour. Assez difficile de jouer après eux, d'autant plus que le son sur scène est abominable donc c'est dur de "ressentir" les morceaux. Les retours fonctionnent de façon intermittente et coupent carrément au milieu de "No Way Out", ooops.... Nico, notre batteur n'entendant plus rien présume qu'on a finit le morceau et commence à jouer le suivant sur un tempo différent. Une belle plantade.... devant 2000 personnes.... ahah.
Apres notre set, direction le bar et les bouteilles de vodka. Je capte quelques morceaux des Partisans et je les trouve excellents! Quelques morceaux aussi de la version allemande des Blaggers ITA et c'est pas mal. Finalement, Sham 69 arrivent sur scène et vu que les rock stars qui ont dépassé leur date limite de consommation c'est pas mon truc, je vais boire des vodka avec Liz et notre pote Tom qui fait office de barman et nous offre beaucoup trop de verres gratuits. Liz devient très vite paralytique et il faut que je la ramène à l'hôtel bien qu'il ne soit que 2 heures du matin. A l'hôtel je réalise que je suis moi aussi très fatigué et je m'endors comme une merde pendant que tout le monde fait la fête au Wild At Heart.
Le dimanche, après une bonne bouffe sur Oranienstrasse, direction les Analogs et J'aurais Voulu sur la petite scène. Je voulais pas les rater pour des raisons personnelles.... quand y a des amis dans un groupe faut supporter. Mais amis ou pas, ces 2 groupes sont excellents, surtout J'aurais Voulu nouvelle mouture avec Ludo au chant. Très carré!
Ensuite, c'est au tour d'Argy Bargy sur la grande scène et même si la salle n'est pas comble ils y mettent le feu!! Vraiment terrible! Ensuite rebelote, on s'égare, on papote et on rate quasiment tous les autres groupes, on boit pas trop car on rentre en studio le lendemain, donc on va se coucher gentiment de bonne heure.... petits joueurs!!!!
En conclusion, un très bon festival comme la plupart des autres festivals en Allemagne, bonne ambiance, pas trop cher et plein de potes des 4 coins de la planète. Recommandé!
Compte rendu de Ness (qui n'aime pas les petites cases non plus : )
Bon, pour ma part, je suis partie à Berlin en bus, 24h au total, avec Raf (webzine http://commeundoigt.propagande.org/)... C'est passé super vite en fait, tellement on était content d'se barrer !Mais bon, changement de bus 3 fois, pas un film durant le trajet, la merde…

On a un peu déchanté en arrivant, car lundi ( on est restés 8 jours), il faisait -18 !Hébergement chez un pote les 2 premiers soirs (thanx Olivier " Tv killers "), qui nous a permis de découvrir un premier bar, le " Franken ", dans la rue du fameux " Core-tex ", Oranienstrasse…Bar bien R'N'R, très convivial pour un lundi soir, je regrette de ne pas avoir eu le temps d'y retourner !Le lendemain, traçante dans une putain de friperie, quasi en face du " Wild-at-heart " (Wienerstrasse).Ca valait le détour d'y jeter un p'tit coup d'œil, ne serait-ce que pour le maître des lieux, assez exceptionnel dans son genre ! (note d'Aurélie : effectivement, ce type est complètement fou)Découverte des bons plans pour bouffer pas chers, brochen 1 euro, pizz' 2 euros, et sans parler de la bière évidemment (" Berliner ", mon amour !).Le soir, on retrouve Marco et Manu (biz aux 2 !) au " Wild-at-heart " (bon, sans Kroust, il a préféré dormir dans le métro).Perso, j'ai pas trop aimé ce bar en fait, j'y suis retournée par la suite, c'est net, il en jette, mais bon, j'ai pas trouvé que l'ambiance ni même la zik n'aient été à la hauteur de ce qu'on m'avait raconté……Du coup, on a fait 2 autres rades dans la même rue, juste à côté ; un de metallos plutôt sympa, puis un bar de gros pochtrons comme je les aime : le " Travolta " (ambiance nikel, j'y ai même gagné un porte clés " Jagermeifter " : c'est immonde ça d'ailleurs !)…C'était ça ou le " Madonna ", donc bon…Ce qui nous a vraiment frappé et surtout perdu là haut, c'est que les bars ne ferment pas tant qu'il y a un crevard pour consommer…Ah, aussi, bon à savoir, les ricards, c'est 2 euros, mais ils te servent 5 fois la dose d'ici !Retour à 9h du mat', mal à la tronche !

Jeudi, premier concert à " Tommy Haus ", avec Turbo Lovers (pas trop aimé), Tower Blocks (pas mal), suivi de Chemical chaos (surprenant car fusion de punk et de zik électronique, je ne m'y attendais pas du tout, et ma foi, sympathique, à part que le chanteur en fait un peu trop à se prendre pour un singe en plein concert)…Puis direction le " Wild-at-Heart ", histoire de retrouver nos p'tits potes de Mickey Porno….

Lever aux alentours de 16h, déjà, le premier jour du festoche s'annonce speed !
On arrive tout juste pour Ultimo Asalto (j'adore !)…Bon, un peu déçue sur le début du concert, mais après, ça allait mieux…Et puis les pauvres, ils faisaient l'ouverture du festoche, donc bon….Suivi de SS-Kaliert, je ne connaissais pas, et excellente surprise !J'avais un peu peur que Chron Gen soit un peu mou, à écouter les 2 premiers morceaux,en fait, que dalle, ils ont tout déglingué ! (Bon, faut dire que je commençais à être beurrée, ventre casi vide depuis la veille, juste une brochen engloutie en catastrophe sur le début d'Ultimo !).Merde !j'oublie Stomper 98 juste avant, j'ai vachement aimé aussi !(Mais faut préciser que je suis assez fan de la langue boche dans la zik) Ensuite, pas trop voulu m'emmerder, suis restée dans la petite salle pour Disturbance (j'en ai raté la moitié, mais égaux à eux-mêmes, la classe !), Toxpack (bien !), Disorder (bien, mais un peu déçue), et Défiance ; eux, ils ont vraiment envoyé la sauce !Par contre, pour les avoir vus après au " Trinkteufel ", j'avouerai que je les ai trouvé foncièrement stupides…M'enfin… Opinion perso….J'suis juste allée faire un saut dans la grande salle histoire de revoir un bout de 999 : bien, mais ils m'ont moins marqué que la 1ère fois au P&D d'il y a 2 ans….Sur ce, attente de la navette pour aller à l'after, en compagnie de nos 2 potes de Madrid de l'hôtel…Je ne sais pas si quelqu'un à réussi à la prendre, nous, jamais en tout cas ! Sur la route, pause Berliner dans un kebab, puis retour à l'hôtel….Et là, tout se complique du fait de notre rencontre avec les madrilènes….

Le lendemain, ils toquent à 17h, et l'apéro s'organise : Moloko, Whiskey ; on arrive au festoche pour Bierpatrioten : excellent ! Mais trop court….Deadline ; je ne voulais pas trop les voir à la base, car déjà maté en Suisse, et pas aimé…Bon, en fait, c'est vraiment vachement bien ! Je voulais absolument voir Spécial Duties, bien, sans plus…Conflict : au final, me rappelle que d'un morceau, puis trou noir….Idem pour The Voice (Thanx le Moloko !).Quant aux Blaggers ITA, sympa , mais je ne m'attendais pas à ça en fait….Et le meilleur pour la fin, The Partisans !!!Bon, beh là, bizarrement, je m'en rappelle très bien (pas si rognée que ça finalement !).Du bol ( et de grands sourires aux vigiles !) de me trouver super bien placée (devant les barrières)…Ils ont vraiment mis le feu !!!Un gnac incroyable, tous les classiques, j'ai du mettre 3 h facile à me remettre de c'te putain de claque !Fin de la soirée au Metronom, c'est encore passé trop vite….Une fois de plus, after dans le fameux kebab, puis traçante au Trinkteufel…Ambiance parfaite, j'ai vraiment préféré comparé au Wild-at-heart….

De pire en pire le jour suivant, je speede Raf qui se lève enfin à 17h30 !Bon, beh vu que c'est mort pour les Varukers (un peu con de les avoir foutus à 18h40….), on remet l'apéro avec nos 2 amigos, accompagné de quelque remontant… " J'aurais Voulu " arriver à l'heure (bon, ok, c'est naze !), mais présente que pour les 2 derniers morceaux (Mouais, désol Fredz, j'ai honte !)…J'ai raté celui que je préfère " de bar fixe, en bar parallèle "….Tant pis…Argy Bargy, bonne claque aussi !!!Dommage, ils n'ont joué que 30 min…Stage Bottles, j'y étais, mais ils ne m'ont pas foncièrement marqué…Mark Foggo, ça avait l'air vachement bien pour les autres, mais perso, le ska, ça m'fait plus trop vibrer….Du coup, direction la petite salle (bien le dernier soir car beaucoup moins de monde !) à la découverte de 2 groupes : Soifas : bien ! et The Negatives (http://www.thenegatives.org/)…Eux, j'ai adoré en concert !Ils ont vraiment la pêche, avec des chœurs bien efficaces. Sur skud, un peu moins bien forcément, mais c'est vrai que j'ai bien flashé sur ce groupe (peut être dû à l'euphorie du rhum, qui sait ?). De plus, les gonzes sont vraiment sympas et viennent de Suède, ça change !Bonne surprise…Et dernier groupe, Business…Déjà vu à Bordeaux, sans plus, mais là, putain de claque ! Vraiment génial….Fin du festoche….Berlin, la grande classe !!un des meilleurs festivals niveau programmation, organisation (possibilité de tout voir si l'envie et la santé sont au RDV!) et aussi en ce qui concerne toutes les opportunités qu'offre cette ville….
Soirée de malade qui a suivie, avec une bonne douzaine de basques, de catalans et nos 2 fidèles amigos, Calvin et Miguel….Ca en est presque ridicule, mais nous avons encore été dans le-dit kebab (en fait, à chaque fois, c'était pour attendre le train ; bien que y'en ait le week end toute la nuit, mais on est restés kéblo sur le soir du vendredi je crois !), puis dans un autre !(Putain, on va passer pour des gros nazes,jéjéjé !) Incroyable et magnifique bordel dans les 2, surtout dans le 2nd, où il y a eu un " ping pong " de chants de supporters entre des boches pas finauds et nos hispaniques adorés…J'aime pas le foot, mais c'était particulièrement intense et très drôle surtout…Les patrons du kebab étaient horrifiés !Les espinguoins tapaient partout, incontrôlables, des gros branques !Comme à la maison, ces cons !Un peu peur que ça dérape sérieusement entre les 2 nationalités à un moment, mais non, ouf !Puis direction le Trinkteufel, encore une excellente fin de soirée….Arrivés à 9h à l'hôtel je crois…Picole et picole encore, jusqu'au checkout de l'hôtel (les 2 nuits restantes n'étaient pas encore payées)…Et là, c'est le drame !On s'est fait tej' comme de vieux crevards par un gonze de l'hôtel qui nous criait de nous barrer de là (limite choquée d'ailleurs !) vu notre état et aussi celui de la chambre qui ressemblait plus à un squat de " pies negros " qu'à autre chose…Sous la menace(la mienne !), Raf a pris les choses en main, et a réglé tout ça….Couchés aux alentours de 14h, on a fait les loutres jusqu'au lendemain 18h (bon, ok, on a pas assuré, mais c'était la journée " OFF ")
Puis, comme tous les soirs, nos espagnols sont passés nous toper, soirée de bar en bar (dans notre quartier " Friedrichsain "), dont un plutôt exceptionnel !Le " Control-Punkt ", vachement underground, pas de porte pour y accéder, mais une ouverture au sol minuscule, donnant dans la rue…Et là, grande cave aménagée en bar clandestin, sur de la putain d'indus/électro allemande (qui envoyait énorme, je précise !) ce soir là….En plus, il me semble que la Berliner 50 cl était seulement à 1 euro, la classe ! Bon, si y'avait eu le feu (et y'avait un poêle en bas), on y aurait tous crevés comme des rats, m'enfin, terrible….Vraiment un endroit à voir !
...THE END....

27h( !!!) de bus au retour !L'horreur !Plus jamais !Une heure de pause, 40 kms avant Bordeaux, dégoûtés…En plus, la totale, un gonze m'apprend qu'une vioque vient d'se casser la jambe….Odieuse, lui réponds " M'en branle, tant qu'elle est pas dans mon bus putain ! "
Et enfin arrivés, à retrouver notre fameux demi trop cher à goût de flotte…Putain, fais chier, j'imagine que le retour a été le même pour tous, plutôt tristoune !

Bah, je sais, plutôt long mon compte rendu, désolée…Mais j'espère en tout cas qu'il permettra de motiver les plus indécis pour l'an prochain !Pour le festival, mais aussi pour cette putain d'ville …C'est vraiment dommage d'y rester que 3 ou 4 jours….
Et pour le mot de la fin, " FIKKEN BULLE ! " (" Enculés de sales flics ", en Berlinois, s'il vous plaît!)… J'aurai au moins appris un truc en allemand….