CHRONIQUES DE DISQUES

CDR anita hill : démo 4 titres (anitahill@voila.fr)
Comme vous avez pu le constater dans les chroniques concerts je suis vraiment fan de ce groupe dont la démo fait preuve d'un professionnalisme étonnant. Le son est bon, le tout très bien joué. C'est du punk qui n'a rien à envier au punk anglais, on pourrait croire qu'ils en viennent d'ailleurs. La voix féminine est particulièrement remarquable. Je suis sûre que sur des titres en français ça serait super original mais ça n'a pas l'air de les intéresser. C'est une démo que j'écoute souvent en chantant, ce qui est assez rare avec les démos. Le seul bémol c'est le prix, 5 euros pour un CDR dans une pochette en papier c'est vraiment abuser. Ça ne m'empêche pas d'espérer qu'il y aura une suite à ce très bon début.

CD The vendetta : terror nation (brutus records c/o claudine brutus, via stefani 5, 29100 piacenza. Italy www.the-sledgehammer.com )
Alors vendetta c'est pareil que bloodline sauf qu'ils ont changé de nom et que le chant n'est pas le même, il est plus rugueux, plus agressif, d'ailleurs je préfère. Ce groupe est italien mais ça ne se ressent pas du tout puisqu'il chante en anglais du punk hardcore avec des influences garage super efficace. L'artwork et les paroles sont très portés sur la violence (le groupe est cagoulé en photos mais pas sur scène) ce qui tranche avec le coté bon enfant du concert que j'ai vu en Belgique. Cela montre qu'ils ne se prennent pas vraiment au sérieux. En tout cas ce disque est un excellent défouloir et une très bonne production . Il y a seulement 8 titres ce qui permet un CD transparent du plus bel effet.

CD split bloodline/the tabloid play (brutus records)
Alors bloodline c'est pareil que vendetta avec un autre chanteur (vous suivez?), ce chanteur qui a la voix plus posée, plus profonde. C'est du punk un peu moins hardcore que vendetta et également chanté en anglais pour six titres (dont un avec une intro au piano !) super biens , dommage qu'ils aient pas tenté le coup en italien car j'adore cette langue, sinon rien à redire mais ça me parle mois que vendetta. Dommage que sur les 6 morceaux deux sont déjà sur l'album, heureusement les quatre autres sont de très bonnes qualité. The tabloid play sont quand à eux japonais, là encore le label brutus a eut la bonne idée de s'intéresser à un groupe asiatique… leur son est moins gros et ils sont plus posés, plus oi ! mais c'est pas mal du tout, également chanté en anglais (l'accent du chanteur est rigolo) sur cinq titres. A noter la présence d'une plage vidéo.

CD pissed on arrival : here we go again (brutus records)
Décidément brutus rcds sort de bonnes choses en ce moment… pissed on arrival est un groupe de street punk américain chanté par une jolie bird qui n'a pas l'air contente. Dix huit titres dont trois reprises (blitz, sex pitols, adicts) on peut dire qu'on en a pour notre argent malgré un livret quasi inexistant (avec un horrible drapeau américain, hug, ainsi que de la pub pour le label qui aurait plus sa place dans un encart que l'on peut jeter et qui gâche l'artwork de toutes les prods brutus rcds). Sans être le disque du siècle ce disque transmet sa rage et fait regretter le split du groupe.

LP ultimo asalto : solo contra todos (apalanqued records/bords de seine)
La pochette qui fait penser à un groupe de viking rock est très laide, mais l'insert soigné avec un poster et les paroles. Pour le reste ultimo asalto déçoit (il faut dire aussi qu'ils avaient placé la barre très haut avec leurs précédentes productions) à cause de la présence incessante de solos de guitares heavy et autres trucs lourdingues… solo contra todos n'en reste pas moins un bon album de oi ! toujours bien bourinne et dans cette belle langue qu'est l'espagnol (c'est quand même autre chose que l'anglais : ), mais à coté du précédent album y'a pas photo, c'est bien en dessous. Pour les paroles on reste dans le trip habituel, justice, classe ouvrière, fierté…

LP Wunderbach : 82/84 (dirty punk/combat rock. 15€PC chez DP, BP 10302, 59666 villeneuve d'ascq ou 12€ PC chez manfred rude, bp7, 77133 fericy)
On l'attendait, la voilà enfin la réédition vinyle de la discographie du groupe (seul une reprise n'est pas présente). L'objet est soigné avec un vinyle jaune, de belles photos et un insert historique. Il ne manque que les paroles. Pour le contenu je suppose que vous connaissez tous, si ce n'est pas le cas cet achat est indispensable (les originaux ne partant pas à moins de 50 euros) ce groupe étant un des meilleurs groupes punk français de toute la petite histoire du punk… d'ailleurs quand on voit le niveau des paroles de groupes tel wunderbach au début des 80's on se dit que le niveau a pas mal baissé depuis…

LP zodiac killers : radiation beach (RIP off records, 581 maple ave, CA 94066 san bruno, USA)
Un groupe dans la tradition habituelle du punk'n roll : couleurs criardes, artwork et costumes de mauvais goût… genre elvis sous LSD… musicalement c'est sans surprise mais efficace et péchu, quand aux paroles elles ont l'air bien débiles. Indispensable pour tout amateur du genre.

10' crâne de fer : même combat (bords de seine, 4 bocage marine, 95000 cergy pontoise www.bordsdeseine.fr.st)
Le dessin de couverture me fait beaucoup rire (un faf qui se dispute un drapeau avec un coco qui veut le brûler sous l'œil mécontent d'un skin) car il reflète bien la méconnaissance des communistes dans le milieu apo qui n'en connaît que le rash (un drôle de mélange coco/anar peu représentatif des communistes français) car en effet la plupart des communistes sont très patriotes ! bon je m'égare du disque là ! l'insert est soigné, c'est du joli travail avec photos et paroles. Parlons en des paroles : certaines sont touchantes (turlute ouvrière, le liftier) rigolotes (le suppositoire) quand à celles qui se veulent héroïques elles sont plutôt grotesques : " je suis français et fier de l'être mais ça n'm'empèche pas de manger chinois " " tu pousse un cri dans la nuit quand tu aperçois ton ennemi (…) le sang du lion qui est en toi dans tes veines circulera "… etc. Ce groupe semble vouloir être politiquement incorrect alors qu'il ne fait que répéter des poncifs patriotes vieux comme le monde… Musicalement c'est de la oi ! posée à la antipatik en moins bien. Bon ça peut sembler super méchant comme chronique mais c'est pas le but, il manque pas grand chose pour que j'accroche à ce groupe (si on exclu les idées bien sûr).


CD Zebarges : putain d'metal (zebarges c/o Pascal Richards, quartier debussy, t2 les chenes, appt11, 10150 pont ste marie)
Mais qu'est ce que c'est que ça dit donc, un CD avec des chevelus partout et un gamin avec un t-shirt trust, mais je n'y connais rien moi ! en fait à l'écoute ça n'est pas si surprenant, apparemment ils ne sont que deux avec une boite à rythme, et franchement ça fait plus punk alcoolique que heavy ou black métal pro !! c'est d'ailleurs un peu trop chaotique à mon goût, le son n'est pas terrible. Niveau paroles (en français) c'est souvent débile (cul, satanisme…) parfois réfléchit (contre la patrie, la télé…). Voilà ce qui est pour l'objet en lui même, les fans de métal ou de destroy seront ravis. Par contre là où j'ai un sérieux dilemme c'est sur les fréquentations affichées de ces gens là (je me réfère au livret promo accompagnant le disque, pas sur des rumeurs) : ils ont participé à la BO d'un film de DUKE et sont sur leur liste de distro. Hors DUKE et une distro faite par un couple de black métaleux, acteurs de culs à leurs heures perdues, mais surtout fervents admirateurs du troisième reich, distribuant allègrement journaux N.S, disques nazis, voire même une fois mein kampf à 600fr !! j'ai découvert cette distro par hasard et y'a pas plus gerbant (en plus ils sont en photo à poil partout dedans et sont assez repoussants) donc si le groupe ne tiens aucun propos faf et a l'air de ne pas du tout kiffer les trucs nazis il y a là une contradiction qui va bien au delà d'autres groupes qui se retrouvent vendus avec des disques de RAC.

CD spray back : la vie en rose (rural musik/phaco records/punkahontas/dynamite/trauma social jeanmeudec@cegetel.net)
Ce CD 11 titres digipack est un superbe objet avec de superbes dessins et une iconographie très originale, noire et triste. C'est du punk bien speed à la working frog, avec un saxo et du trombone par moment sans être du ska punk. Les paroles poétiques et belles parlent de la vie de tout les jours, d'amitié, de problèmes sociaux, des politichiens… seule la dernière chanson est très différente, un excellent ska to-tone en anglais qui ajoute une petite touche skinhead à l'identité très originale du groupe. Un disque vraiment excellent qui remonte fortement le niveau du punk français. (et quand ils parlent d'alcool c'est négativement ! ouah !). Faites un vinyle !

CD Parabellum : panem, circenses et rock'n roll (atoll.richard@wanadoo.fr)
Franchement je trouvais que parabellum avait ces derniers temps une fâcheuse tendance à faire de la merde. Cet album sonne comme un véritable retour aux sources… pas non plus hymnesque comme leurs début, mais une véritable énergie punk rock souffle sur ces 14 titres (dont une reprise country d'holiday in the sun). J'ai parfois du mal avec le coté rockab de certains morceaux et la voix particulière de schultz, c'est pas un album que je vais écouter en braillant (comme je le fait sur des morceaux comme " Cayenne " ou autres tubes) mais je pense que même si vous aviez été déçus par les trucs récents du groupe vous devriez y jeter une oreille. J'ai le CD promo sans livret, je comprend pas trop de quoi tout ça parle, en tout cas la couvrante est belle et originale.

CD kyma : les chants du barillet(99-05) (http://www.chanmaxrecords.com/kyma Mugel Sébastien, 19 rue de la Vendée, 37000 Tours)
J
e suis un peu emmerdée pour chroniquer ce genre de choses car je n'y comprend pas grand chose, je ne suis pas capable de comparer ça à d'autres groupes… c'est du hip-hop, terme très large me direz-vous ! Calme, mélodique, pas désagréable du tout. Après c'est pas trop mon truc, ça a plutôt tendance à me faire déprimer, c'est si lancinant… en tout cas on est loin des clichés habituels, c'est du rap qui parle de prolos, de révoltes, de sujets engagés… et sans chœurs féminins à la con. Ils sont de Tours (cocorico… heu non le cri tourangeaux serait plutôt " glouglou ") et ils ont l'air d'avoir un véritable esprit DIY. Sinon ils ont aussi sorti un EP quatre titres dans la même veine intitulé " d'sous le ¾ " en version rouge ou jaune. Ils ont l'air de connaître autant le milieu hip-hop que rock'n roll, un agréable ouverture d'esprit. Si vous en avez plus que moi vous aimerez sûrement kyma !

10' Tanker chaos : blast or die (deviance/kanivo chaos/blasting dead. 12€PC chez deviance, 1 rue des petites boucheries, 88000 EPINAL ou sur la distro d'apatride)
la pochette a une esthétique très crustie, on s'attend à du bourrin et on n'est pas déçue. Il s'agit donc de punk/hardcore crustisant très bien maîtrisé, avec un son excellent et des petits passages mélodiques. Tout ça est très intéressant avec une esthétique très noire et des paroles en anglais très pessimistes. Le concept de ce disque est rigolo puisqu'il s'agit d'un duo guitare/ batterie qui ont pris un pote bassiste différent pour chaque chanson, ainsi que deux choristes féminines. Une belle réalisation bien qu'un peu chère pour un 10' (les labels savent pas gruger la poste ou quoi ? )

EP lutece borgia/the janitors : looting the pubs… (une vie pour rien? Vinyles, bp 80138, 75623 paris cedex 13)
La première écoute ne m'avait pas vraiment emballé, mais en fait j'ai eut tort car " rochelais 80 " des janitors, plus oi ! que les morceaux habituels, est une excellente chanson,qui plus est chanté en français, par contre ils se sont pas foulés pour la reprise express de blitz… Lutece borgia tape toujours dans un punk-rock efficace malgré un accent épouvantable sur de l'anglais à la limite du yaourt, je pense que c'est beaucoup mieux quand ils chantent en français comme le prouve la deuxième chanson, " bialystok " (qui sonne plus oi ! aussi, décidément ils se sont mis d'accord ou quoi ?). Le concept du disque est très rigolo puisqu'il s'agit d'un jeu de l'oie pour picoler qui rappelle la tournée commune des deux groupes.

EP manor freaks : morto attack (traumasocial/vinyl dreams/kanal hysterik/kanivo chaos www.manorfreaks.com dispo 4€PC chez kanal hysteric, 194 av de Strasbourg, 54000 NANCY ou sur la distro d'apatride)
Ça faisait longtemps qu'une production française psycho ne m'avait emballé comme ça… tout y est 100% psycho : esthétique monstres/extraterrestre 50's, zique lourde bien rock'n roll avec une contrebasse qui blaste à fond les ballons de rouge qui tache… la voix bien que chantant en anglais est particulièrement remarquable, le tout est super entraînant, ça fait plaisir. Ce qui est d'autant plus agréable c'est de voir que deux keupons et deux psychos cohabitent dans le même groupe (la musique s'en ressent parfois), et que les labels qui l'ont sorti sont également punks, ce qui fait preuve d'une bonne ouverture d'esprit et évitera au groupe l'étiquette bizness/nazis souvent attribuée aux groupes psychos.

CD paris violence : démos 1995/96 un hiver en banlieue/l'esprit français (islika prods/bitume rcds islika prods, 9 avenue roger chaudon, 04700 oraison)
L'idée est excellente car les deux démos étaient très recherchées. La première a tété enregistrée par flav seul et la deuxième par le trio de " temps de crise ". ces deux démos en sont d'ailleurs très proche : minimalisme, textes déprimés… certains morceaux comme angoisse ou un hiver en banlieue sont déjà présents dans des versions un peu déroutantes. Tout ça est parfois inégal mais on sent déjà poindre ce que deviendra plus tard paris violence… il y a donc 17 morceaux ce qui n'est pas du vol, par contre l'artwork est réduit à son strict minimum, c'est un peu l'arnaque. Limité à 300 ex, vous ne le trouverez certainement plus qu'en CDR, ce qui ne changera pas grand chose au produit de base.

CD hors contrôle : liberté surveillée(regis paca,17 rue jean monet,71450 blanzy www.hors-contrôle.com)
On ne changes pas une équipe qui gagne (quoique, ils viennent de changer de line up) : bwatarythme, chant en avant, musique basique et paroles sur l'amitié, la fête et la révolte. Ce qui aimaient aimeront toujours (c'est mon cas) mais un peu de renouvellement serait peut être salutaire… la pochette DIY très moche comporte les paroles des douze titres+ une reprise cachée de " connerie " de criminal damage très réussie.

CD kommando pernod : nous en pouvons vivre cote à cote… (le keupon voyageur/ les souillots contact : mickael abraham 6 rue du bois 54170 selaincourt)
Le nom du groupe et la couvrante indiens assez laide pourrait faire penser à du sous alterno peu original, héhé ben non c'est plutôt de l'anarchopunk qui fait fortement penser à kochise en plus péchu (le chant mixte y est pour beaucoup, la chanteuse chante vraiment comme Géraldine) … ils sont pas content ces gens là et le montrent, la zique est plutôt entraînante et bien maîtrisée et les paroles , si elles abordent des thèmes assez communs (nucléaire, fafs, religion, capitalisme…) sont soignée et surtout vraiment révolutionnaires. Loin du gauchisme mou de pas mal de groupes punks, KP condamne le vote, la religion dans une chanson sur la Palestine très lucide (les morts israélien ne sont pas oubliés pour une fois), sarkozy au même titre que son monstre le Pen… niveau émotion il y a un beau texte sur le viol et un texte de sitting bull étonnant de réalisme et de poésie. A noter quand même que peu de textes sur le viol abordent le viol au sein de la famille/entourage proche qui pourtant constitue la majorité des viols. Un excellent début qui ne demande qu'à s'étoffer avec une rythmique un peu plus variée. Sinon les KP m'ont également envoyé leur dernier album (encore en version CDR car pas encore pressé, ils cherchent d'ailleurs une co-prods, avis aux amateurs…) dont les textes sont carrément un cran au dessus, il y a une véritable recherche ; et le texte " laisse nous nos mœurs " d'un tahitien du 19ème siècle est particulièrement touchant. Par contre musicalement le chant n'est plus mixte, c'est regrettable (la fille est partie), c'est plus bourrin avec des passages mélodiques, ça sonne plus punk rock de base, j'accroche moins.

Spunka : ça chauffe dans le vestiaire (rudeboi/yena records dispo 10€PC chez apatride)
C'est un groupe de oi speed/punk avec quelques passages ska (assez pénibles d'ailleurs) dont la couvrante annoncent un groupe oi ! fan de foot mais les paroles parlent de divers sujet comme le fanatisme, l'armée, la politique… y'a pas les paroles dans le livret donc je ne pourrais pas disserter dessus mais ça n'a pas l'air idiot et c'est chanté en français. Les reprises sont nombreuses : les sheriffs, les cadavres, LSD… pour 17 titres en tout. J'ai un peu de mal par moment avec le chant un peu linéaire, mais sinon c'est du bon travail, plein d'enthousiasme. Un livret moins sommaire et le choix d'une autre photo de couvrante ailleurs aurait été préférable(les supporters toulousain étant pour tous ceux que je connais de gros fafs ou assimilés). Sinon le groupe n'existe plus mais les deux chanteur continuent dans un autre groupe, " quartier libre " assez punk/oi aussi et plutôt réussit, à suivre. Un groupe à l'univers original en tout cas…

démo zoom : échantillons gratuits (zoom@no-log.org ; www.zoomenavant.fr.st)
ne vous fiez pas au titre, cette démo coûte 5 euros ! le graphisme est original mais y'a pas les paroles ; bon après il suffit d'écouter, c'est des textes plutôt intimistes et poétiques… c'est du hip-hop lancinant, c'est pas très festif, ça fait pas mal musique d'ambiance (je n'ai pas dit musique d'ascenseur !)