LAISSEZ NOUS DANSER!

Cet article s'adresse à tous les imbéciles qui nous empêchent de danser. Je ne parlerais pas des vigiles de certaines salles, tout a déjà été dis sur eux. Mais qui n'a jamais vu dans un concert de punk des gros beaufs avinés danser à gros coups de latte et transformer le pogo en baston général? Qui n'a jamais vu un mec essayer d'en convaincre un autre que le pogo c'est mal parce que c'est violent, parce que c'est pas beau, et ragnagnagnagnagna? Je pense personnellement que le pogo est un moyen excellent pour se défouler et pour déstresser après une journée passée à trimer dans un bahut, une usine ou un bureau. Je ne voudrais pas ressortir le discours prémaché qui consiste à dire que "les extrêmes se rejoignent", mais les actes et les propos des deux types d'imbéciles exposés ci dessus reviennent au même: empêcher les gens de faire la fête à leur gise.

Les résidus d'individus qui clament haut et fort que pogoter est une attitude fascisante ne s'entendent pas parler. Personne ne les force à se mêler à la mêlée pogotante, personne ne les frappe, personne ne les agresse, personne ne leur saute dessus. Je ne vois donc pas en quoi ca leur pose problème. Ont-ils peur de ces êtres qu'ils perçoivent comme des gens violents et avides de sang? Se sentent-ils supérieur à eux et civilisés au point de mépriser ces "pratiques barbares indigne de l'être humain"? Je n'ai aucune réponse. Je ne suis ni dans leurs corps ni dans leurs têtes (encore heureux!), tout ce que je leur demande c¹est de se taire et d'arrêter de prendre la tête à tous ceux qui veulent s'amuser. Comme diraient les NAPALM DANCE: "on est pas là pour se prendre la tête, mais pour boire des canettes et surtout faire la fête!".

Quant aux fachos-machos qui confondent salles de concerts et champs de bataille, je leur balance haut et fort mon plus profond mépris. Ces cons qui n'ont d¹humains que les jambes et les bras transforment le pogo en un "no man¹s land" inaccessible aux femmes, aux faibles, et à tous ceux qui ne sont pas équipés de pompes coquées dernier cri (de douleur?). Quel est le but? Prouver aux autres qu'on est un homme viril? Arborer sa puissance musculaire devant les yeux ébahies de toutes les "femelles" de la salle? C'est vrai qu'ils peuvent frimer avec leurs corps musclés, puisque visiblement c'est pas avec leurs cerveaux carencé qu'ils arriveront à le faire. On peut pas trop leur en vouloir de pas faire de discours intelligents, ils y sont pour rien, ils sont nés comme ca. Mais ils devraient réfléchir un minimum quand même quant à la meilleur attitude à avoir. Ces mecs se plaignent d'être rejetés, d'être les parias d¹une société pourrie, etc... Mais est-ce en étant violents, camés et bourrés dans tous les concerts qu'ils arriveront à faire reconnaître les bons cotés du punk à la société? Le comportement primaire d¹une minorité d¹individus fout en l'air le travail et la bonne volonté de centaines d'activistes intelligents et réfléchis. Mais je crois que je m'éloigne un peu du sujet que je voulais traiter... Je crois juste que trop de gens ont mal interprétés le slogan "La fête oui! Mais la lutte aussi", quand on parle de lutte, c'est pas du sport de combat....

Tout ca pour dire que je commence sincèrement à en avoir marre de tous les moralisateurs, cogneurs et autres gueules cassées qui profitent des concerts pour se la jouer curé ou pour perfectionner leur technique de street-fight au détriment de gens qui ne sont venus ici ni pour assister à un cours de moral, ni pour prendre des coups, mais tout simplement pour faire la fête. C'est pour cette raison que j'ai mis ce titre bidon au dessus de ces quelques lignes, pour que tous ces abrutis veuillent bien nous laisser danser.

RÉMI.