SODOMIE… MON AMIE !

 

De nos jours encore la sodomie reste très taboue, (j’ai moi-même entendu un jeune homme déclarer « les filles qui se font enculer c’est des salopes » et ma mère a appris y’a deux ou trois ans de ma bouche que la sodomie ne se pratiquait pas qu’entre PDs !) donc il est difficile pour les personnes voulant la pratiquer d’être conseillées. C’est pourquoi je souhaite tout simplement faire partager ma petite expérience en la matière, en donnant quelques conseils qui vous éviteront bien des petits drames.

La sodomie ne présente en soi aucun risque médical (sauf si le partenaire est un boucher) même si on ne dois pas oublier qu’au même titre que la pénétration vaginale elle peut transmettre le sida. Si vous êtes un peu soucieux d’hygiène il vaut mieux s’être lavé avant, de plus l’utilisation d’un préservatif est plus propre, car il vaut mieux éviter le contact avec le vagin ou la bouche d’un sexe post-sodomie, surtout si vous êtes sujet aux infections au niveau des muqueuses. La pratique de la sodomie est à éviter si vous êtes malade ce jour là (ça peut alors être très crade) ou si vous avez envie de déféquer ( mais je suis incapable d’imaginer qu’on ai envie de faire l’amour dans ces conditions!)

Après ces petits détails techniques rassurez vous le reste est beaucoup plus amusant. Pour être en bonnes conditions il faut être détendu, et avoir son anus préparé. Pour cela d’agréable caresses avec la langue ou de petites pénétrations avec les doigts sont une bonne solution, ainsi que l’utilisation d’un lubrifiant (que vous pourrez abandonner par la suite). Pour la pénétration en elle-même je conseille à la personne pénétrée d’être assise sur son partenaire (pas en levrette ) comme ça c’est elle-même qui gère l’intensité de la pénétration et elle est sûre de ne pas se faire mal. Une fois que le sexe est bien rentré et qu’il y a eut plusieurs mouvements de va et vient non douloureux, vous pouvez changer de position, et vous pourrez ainsi vous amusez à refaire toutes les positions que vous avez tenté en pénétration vaginale.

Cela dit les filles qui auront expérimentés cette nouvelle forme de plaisir constateront qu’au niveau fessier leur copain est fichu pareil, donc il serait trop bête de priver quelqu’un d’une autre forme de plaisir sous prétexte que « c’est pas un PD ». Enormément d’hommes hétérosexuels apprécient la pénétration anale (surtout pendant une fellation), alors vous pouvez, avec votre langue, vos doigts ou un objet, lui apportez le même plaisir que celui qu’il vous a apporté. Attention juste aux ongles, quand ils sont longs cela peut faire mal.

Quand au pénétrant je ne peux pas vous dire exactement ce qu’il ressent vu que je suis une femme, mais il parait que c’est plus étroit qu’un vagin, donc très agréable.

Voilà, j’espère que ma modeste contribution vous aura éclairé. La sodomie n’a rien d’exceptionnel, ça n’est pas difficile à expérimenter, cela peut être très intime et très tendre et surtout c’est très très agréable. Donc ne vous en privez pas !